Témoignage du Pasteur

Né en 1954, mes parents se sont séparés quand je n’avais que trois mois. Cette séparation s’est terminée par un divorce. Enfant unique, ma mère avait le fardeau de m’élever seule. Quant à mon père biologique, il ne m’a jamais contacté par la suite.

Quand j’ai eu huit ans, ma mère s’est remariée pour donner un père à son fils. Le mariage a duré neuf ans. Il était empreint de jalousie, d’envie, de disputes, d’abus verbal et mental. Je ne veux pas dire que lors de ces neuf ans tout était sombre et noir. Sur le plan matériel nous avions tout : une belle maison, un bateau, une piscine creusée et trois voitures dans l’entrée. Pourtant le bonheur ne se trouvait pas dans les choses matérielles. Il y avait des périodes où tout allait bien. Cependant, le mariage de mes parents demeurait fragile. Le jour est venu où ma mère voulait le divorce, et mon beau-père est devenu si enragé qu’il a pris son arme à feu pour nous tuer. Terrorisé par le fait que mon beau-père voulait tirer ma mère et moi, je l’ai supplié de me rendre son arme avant qu’une terrible tragédie se produise. Par une Providence divine, il me l’a rendue. Je n’avais que dix-sept ans quand ce drame est survenu, le pire drame de ma vie. Quelques mois plus tard, ma mère a quitté mon beau-père et nous nous sommes réfugiés chez ma tante.

Ayant vécu une enfance ainsi qu’une adolescence troublées, et ne voyant pas mes prières pour mes parents exaucées par un Dieu bienveillant, je suis arrivé à la conclusion que Dieu n’existait pas. Ma souffrance s’est transformée en amertume et scepticisme. J’ai abandonné tout concept du spirituel pour devenir athée. Les cinq années qui suivirent furent des années vécues dans la rébellion, l’impudicité, l’ivrognerie, l’orgueil et l’autodestruction. Cependant, c’était dans cette période de ma vie que Dieu, dans sa miséricorde, m’envoyait de temps en temps, des témoins fidèles qui me parlaient de son amour pour moi. Et ça, je ne pouvais pas le croire.

Les circonstances de ma vie se sont empirées au point où je songeais même à me suicider. J’étais vide et mon cœur a commencé à chercher des réponses aux questions que s’impose cette vie terrestre. Je ne les ai trouvées ni dans la religion ni dans les philosophies de ce monde. Mais, Dieu dans sa grâce et sa sagesse infinies m’a envoyé deux chrétiens qui connaissaient la Bible. Ils ont répondu à mes questions. Ils ont partagé l’Évangile de Jésus-Christ avec moi, le merveilleux message que Dieu, dans son amour pour moi a envoyé son Fils unique pour mourir sur la croix pour mes péchés et qu’il est ressuscité le troisième jour comme preuve de sa divinité et de son œuvre accomplie. En novembre 1976, avec un cœur repentant, j’ai accepté Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur de ma vie. Ma vie a été transformée par la grâce de Dieu.

J’ai rencontré ma femme Lyne à l’église où nous assistions assidûment. Nous nous sommes mariés le 12 août 1978. Nous nous réjouissons d’un mariage « fait au ciel ». Nous avons quatre enfants. René, Jamie Lee, Janine et John. Je suis entré dans le ministère à temps plein en 1982. La vie est toujours un défi, mais tout au long des années, Dieu nous a toujours accordé sa grâce et nous a comblés de bénédictions en Christ. Quelle joie inexprimable de connaître le Créateur de l’univers comme Père! Jésus a comblé le vide de mon cœur.